collapse

Connexion

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

* Rechercher


Auteur Sujet: mv agusta Brutale.  (Lu 17199 fois)

Hors ligne vortex

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 236
  • Furia Francese
mv agusta Brutale.
« le: 19 juillet 2004, 13H 02mn 33s »
Bon je sais, c'est cher encore plus que le S4, et pis y'a encore moins de concess, que pour Ducat.

mais j'ai envie.

Parcontre est ce que quelqu'un sait ou je peux faire un essai de la Brutale?
ici: www.simamoto.fr mais connaissez vous les concess?

Je ne suis pas prêt d'acheter une moto sans l'essayer, mais je doute qu'il en prête facilement. :(
hippocampelephantocamelos. à moëlle.

Hors ligne Nexius2

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 350
mv agusta Brutale.
« Réponse #1 le: 19 juillet 2004, 13H 06mn 03s »
YE motori a paris...il font les belles motos la bas.....
Monster M900 - Monster 1100S - Panigale 1199S - FJR 1300 -  Dax 125 - CBF125

Anonymous

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #2 le: 19 juillet 2004, 13H 32mn 17s »
Je confirme chez Ye ils en ont a 14k€ clés en main, j'ai vu un gars en essayer une. ca doit etre possible. Ils ont aussi la tnt de benelli hmmm miam :)

Hors ligne Nexius2

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 350
mv agusta Brutale.
« Réponse #3 le: 19 juillet 2004, 13H 35mn 57s »
vous croyer que je peut tester une MV SPR???????? :D
Monster M900 - Monster 1100S - Panigale 1199S - FJR 1300 -  Dax 125 - CBF125

Hors ligne vortex

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 236
  • Furia Francese
mv agusta Brutale.
« Réponse #4 le: 19 juillet 2004, 17H 14mn 17s »
C'est ouvert le lundi?

j'arrive pas à les avoir au tél?
hippocampelephantocamelos. à moëlle.

Hors ligne Math916

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 2 989
  • SBK Addict
mv agusta Brutale.
« Réponse #5 le: 19 juillet 2004, 17H 17mn 55s »
Citation de: vortex
C'est ouvert le lundi?

j'arrive pas à les avoir au tél?

Y a pas des masses de concess ouverts le lundi....donc demain me parait plus judicieux :)
Paris is sleeping, Respect is burning.
----------------------------------------------

Hors ligne pilouface

  • DESMO D'OR
  • *******
  • Messages: 15 566
  • Si Vis Pacem, Para Bellum
mv agusta Brutale.
« Réponse #6 le: 19 juillet 2004, 18H 59mn 00s »
la brutal j'ai ete déçu! y en avait une qui trianait devant le DS des champs un midi, ca fait plastique, c'est simple tous les caches sont en plastique, tout est en plastique sur cette meule  :cry:
Flavien

RNPD 2014 sortez vous les doigts du luc et venez

Hors ligne vortex

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 236
  • Furia Francese
mv agusta Brutale.
« Réponse #7 le: 19 juillet 2004, 19H 06mn 35s »
oui j'ai déjà vu , au salon à Paris notammment, le pire c'est que ça imite le carbone, mais d'un façon si désolante que ça fait rire...

D'un autre coté elle moins cher que la version ORO.

et puis globalement elle est réussie non?
hippocampelephantocamelos. à moëlle.

Hors ligne bougri

  • Desmo de bronze
  • ******
  • Messages: 4 799
  • rastaman vibration is positive !
mv agusta Brutale.
« Réponse #8 le: 19 juillet 2004, 19H 07mn 26s »
en tout cas j'en vois pas bcp dans les rues, tout comme la F4...
Yamaha 125 RSDX '81   -   Suzuki 1100 GSX-R '89   -   Ducati 900SS '93   -   Suzuki 350 DR '94   -   Ducati 998 '02

Hors ligne pilouface

  • DESMO D'OR
  • *******
  • Messages: 15 566
  • Si Vis Pacem, Para Bellum
mv agusta Brutale.
« Réponse #9 le: 19 juillet 2004, 19H 09mn 16s »
Citation de: vortex
et puis globalement elle est réussie non?


ch'ai po j'ai vu que les plastiques j'ai ete traumatisé!!  :shocking:
Flavien

RNPD 2014 sortez vous les doigts du luc et venez

Hors ligne vortex

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 236
  • Furia Francese
mv agusta Brutale.
« Réponse #10 le: 19 juillet 2004, 19H 19mn 30s »
ben honnêtement une fois dessus.... 8)  8)

mais vraiment le plastique du Gb avant fait R16ts 1972, le reste je ne me souvient pas je crois que je me suis évanoui :D

ah si il y avait une pastille autocollante de l'importateur du plus mauvais goût.
hippocampelephantocamelos. à moëlle.

garfield.13

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #11 le: 19 juillet 2004, 19H 24mn 12s »
Citation de: bougri
en tout cas j'en vois pas bcp dans les rues, tout comme la F4...


La F4 "de base" a elle aussi tous ses habillages en plastoc façon carbone...
Ca reste quand même une très belle bête!  :P

Hors ligne fabetpat

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 123
mv agusta Brutale.
« Réponse #12 le: 19 juillet 2004, 19H 47mn 05s »


Je la trouve magnifique, et j'en ai lu que du bien  :P


"4th Club's Member"

Je veux bien venir me la coller avec toi depuis que je sais que les carbu c'est 'achement galvaudés!!! :D

Hors ligne fabetpat

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 123
mv agusta Brutale.
« Réponse #13 le: 19 juillet 2004, 19H 49mn 48s »
MV Agusta Brutale 750 S : L'essai complet


En prenant « livraison » de l’engin chez Christian, ni plus ni moins que le rédac’ chef de Desmo qui achevait son supertest pour le prochain numéro, j’étais encore loin d’imaginer ce qui m’attendait. Pourtant, mon compère dévoilait une certaine émotion, presque une excitation dans ses dernières recommandations. « Bon, surtout tu fais attention à l’essence, le voyant s’allume très tôt, et il te reste 30 bornes grand maximum à tout petit rythme. J’ai libéré la détente à l’avant de deux crans, ça devrait suffire, et aussi vérifié la pression des pneus. Tout est OK. Tu vas voir, c’est comme une mobylette, tout petit, avec plein de chevaux... Allez, amuse-toi bien ! » Et puis, vient l’instant du démarrage. Houf... Quel bruit ! Même à bas régime, aucun autre quatre cylindre ne résonne comme ça, de façon presque granuleuse, sèche, agressive, bref très particulière et pour tout dire... vraiment excitante. « Et c’est rien. Tu vas voir quand elle monte dans les tours ! » rajoute Chris’ en me regardant partir.

Rien ne semble plus facile
 Il n’en fallait pas plus pour m’impatienter. Mais je tiens bon. Les premiers kilomètres sur une MV Agusta, ça se savoure, ça se goûte, du bout des doigts, pour ne rien perdre de la plus infime des sensations. Ainsi, pour l’heure, la Brutale évolue gentiment sur un filet de gaz en traversant le centre ville. Et curieusement, rien ne semble plus facile. Mieux vaut bien sûr veiller au rayon de braquage limité, mais pour le reste, l’Italienne cache pour l’instant bien son jeu. Malgré l’originalité des formes de l’habillage (les « ailes » du réservoir se déployant au-dessus des cuisses, la selle compacte et mince), la position de pilotage se montre très naturelle, même si bien sûr l’usine l’a avant tout optimisée pour une conduite rapide. Ainsi, les repose-pieds sont plutôt relevés et en arrière, mais pas de façon exagérée. Quant au large guidon, il tombe parfaitement sous les mains. Le buste presque droit, on apprécie les commandes douces, le travail méticuleux des suspensions en hydraulique sur les petites bosses. Légère, évidente, elle pourrait presque vous emmener faire vos courses, si l’échappement tout aussi peu discret que son esthétique n’accaparait à ce point l’attention des passants... Puis, les premiers boulevards. Le quatre cylindres enroule assez efficacement. C’est même plutôt surprenant. Très vite, le régime monte, bien plus vite que la vitesse. A 90 km/h, la MV croise en 6ème à 4 600 tr/min, soit 500 tr/min plus haut qu’une Hornet 600... L’Italienne tire court et le fait savoir. Peu avant 6 000 tr/min un léger creux temporise légèrement son accélération, comme une hésitation. La sonorité des échappements perd son grain et devient plus lisse... Impossible de résister plus longtemps, le premier bout droit loin de tout sera le bon.

Force et légèreté

 Quel pied !!! Pourquoi sont-elles aussi peu nombreuses à pousser de cette façon ??? Après 6 000 tr/min, l’accélération de la Brutale se renforce très nettement, délivrant un mélange de sensations physiques et acoustiques uniques ! Et puis, un deuxième palier renforce le tout vers les 8 000 tr/min. L’aiguille fonce alors vers les 12 000 tr/min dans un hurlement presque déchirant et à bord, outre le ruban se précipitant sous les gommes, rien ne bouge ! Rivée au sol à pleine vitesse en ligne droite malgré la prise au vent, l'Italienne procure un sentiment de force, de légèreté mais aussi de sécurité très, très agréable. Le dessin de la selle, courte, permet en effet de facilement se caler et de s’aider des jambes pour relâcher le guidon. Même la casquette de phare soulage sensiblement le buste jusqu’aux environs des 150 km/h. Cette moto semble à ce point saine que ses concepteurs ont pu la priver sans arrière pensée d’amortisseur de direction ! Dés lors, on aborde avec elle le moindre virage avec beaucoup de confiance et d’aisance. Vive et rigide, comme les copines, mais naturelle et facile comme peu de gros cubes, la MV est décidément un magnifique jouet... Bien sûr, à un tel niveau de performances, mieux vaut très sérieusement se concentrer à son bord. Mais tout simplement pour mieux apprécier une vélocité en virage toute aussi étonnante que la facilité d’exploitation de son moteur. En dessous de 6 000 tr/min, le quatre cylindres enroule et pousse fort au-delà, mais sans transition brutale entre ces deux états. Si bien que la machine permet bien des erreurs sans trop se faire peur.

Facile... ou Brutale

 Bien sûr, comme la plupart des hauts de gamme sportifs, il n’y a guère que sur les bosses qu’elle mérite plus d’attention. Légère, la Brutale a tendance à réagir vivement sur les retours de suspensions, en se redressant notamment en virage sur mauvais revêtement. Rigidité et géométrie acérée se payent à un moment ou un autre. Dés lors, mieux vaudra par exemple bien la tenir entre les cuisses tout en ne se précipitant pas sur le levier droit comme une brute. Car si les premiers millimètres de course permettent des ralentissements sages et aisés notamment sous la pluie, le potentiel des étriers six pistons se déclenche de façon plus brutale par la suite, avec risque de blocage de roue pour les moins appliqués... L’arrière s’apprivoise plus spontanément et permet de remédier à de nombreuses situations. Bref, facile à rythme moyen, la Brutale demande un peu plus de savoir-faire dés que le terrain devient plus technique. Mais à ce moment, vous roulez déjà très vite sans le ressentir complètement. Dés lors, voilà un engin à apprécier sans aucune modération... à condition de pouvoir rallier la prochaine pompe à essence. Car vous aurez rarement l'occasion de dépasser 140 km avant de tomber en réserve. La Brutale fait en effet preuve d'un rare appétit, soit invariablement près de 12 l./100 km, que l'on aurait eu du mal à pardonner à bien d'autres... Mais comment réellement lui en vouloir alors qu'elle flatte les yeux comme aucune ? Car si bien sûr on craque pour sa sonorité ou son comportement sportif mais pas exclusif, la Brutale, c’est avant tout une ligne, un coup de crayon inspiré et... une qualité de fabrication hors du commun. Vous qui restiez suspicieux vis-à-vis des Italiennes, jetez donc un œil. Même dans cette version S « d’entrée de gamme », le moindre boulon ou carter témoigne d’un soin presque maniaque. Il suffit par exemple d’observer l’implantation du faisceau, l’assemblage du complexe habillage ou plus généralement la plus petite pièce pour s’en convaincre. C’est magnifique !

Un casting de star

 Côté équipement, vous avez là aussi droit à un casting de star, mixant la fonctionnalité au look. Inutile d’insister sur la superbe jante arrière, le monobras ou l’échappement, signatures évidentes d’un savoir faire haut de gamme. Mais reportez par exemple votre attention sur les superbes maîtres-cylindres Nissin (les Japonais aussi savent faire, quand ils veulent), le phare à deux ampoules juxtaposées et son réglage d’azimut sur le côté, le petit réglage de starter sur la cocotte de poignée de gaz, les commandes ajustables ou la trousse à outils... Cette moto est un concentré d’excellentes manières dont Ducati pour ne citer que cette seule marque ferait bien de s’inspirer. Dés lors, même son prix ne parvient pas à entacher les exceptionnels états de service de cette MV Agusta. Car si 15 995 € reste une somme dans l’absolu, elle justifie le plaisir de posséder une moto comme celle-ci. Oui, chez M-S on a craqué pour cette Brutale, non pas pour ses performances brutes mais surtout pour les sensations qu’elle a réveillées en nous. Voilà enfin une belle et grande moto, racée, efficace et utilisable, bref ce que l’on a peu l’occasion d’admirer au sein d’une production trop uniforme. Espérons simplement que les investisseurs suivront longtemps cette belle aventure et que les MV Agusta arriveront en nombre chez nous tout en tenant leurs engagements sur le long terme... pour au moins continuer de nous faire rêver.

http://www.moto-station.com/article650-page2.html


"4th Club's Member"

Je veux bien venir me la coller avec toi depuis que je sais que les carbu c'est 'achement galvaudés!!! :D

AtokAdonf

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #14 le: 19 juillet 2004, 19H 55mn 07s »
Ben on dirait un S4R tout tordu, avec un phare qu'aurait fondu.
Sinon, j'aime bien la béquille et les pneus.

Hors ligne vortex

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 236
  • Furia Francese
mv agusta Brutale.
« Réponse #15 le: 19 juillet 2004, 21H 12mn 43s »
Elle ressemble beaucoup à la S4R, mais elle me semble beaucoup moins féminine, plus massif.
hippocampelephantocamelos. à moëlle.

Hors ligne Ptite Ducat

  • DESMO D'OR
  • *******
  • Messages: 10 817
    • PtiteDucat_les photos
mv agusta Brutale.
« Réponse #16 le: 19 juillet 2004, 21H 34mn 09s »
La brutale étant sortie avant la S4R, on voit vite qui a copié sur l'autre  :roll:

avenue de la grande armée, il y a un conces, dans le début de la rue, qui en a, je ne sais pas s'il les fait essayer

Hors ligne vortex

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 236
  • Furia Francese
mv agusta Brutale.
« Réponse #17 le: 19 juillet 2004, 22H 10mn 20s »
Citation de: P'tite Ducat'
La brutale étant sortie avant la S4R, on voit vite qui a copié sur l'autre  :roll:

avenue de la grande armée, il y a un conces, dans le début de la rue, qui en a, je ne sais pas s'il les fait essayer


Merci  P'tite Ducat' je vais aller voir, au fait, je pourrais venir encore sur le forum si je n'ai plus de ducat?
hippocampelephantocamelos. à moëlle.

Hors ligne Ptite Ducat

  • DESMO D'OR
  • *******
  • Messages: 10 817
    • PtiteDucat_les photos
mv agusta Brutale.
« Réponse #18 le: 20 juillet 2004, 06H 54mn 52s »
Citation de: vortex
Merci  P'tite Ducat' je vais aller voir, au fait, je pourrais venir encore sur le forum si je n'ai plus de ducat?


il y a tout plein de gens ici qui n'ont pas, plus ou pas encore de ducati  :wink:

Dogo

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #19 le: 21 juillet 2004, 18H 54mn 20s »
J'aime beaucoup, mais elle me fait penser à un monster ... bodybuildé ! Super jolie, trapue, agressive à souhait, racée même mais la ligne d'ensemble ne semble pas très originale. Enfin en même temps, si je pouvais en avoir une ... !!! :wink:

garfield.13

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #20 le: 21 juillet 2004, 18H 59mn 44s »
Agusta Brutale.
Mais pourquoi est-elle si brutale?

Parce-queeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee!  :jason2:

garfield.13

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #21 le: 21 juillet 2004, 19H 02mn 13s »
Citation de: AtokAdonf
Ben on dirait un S4R tout tordu, avec un phare qu'aurait fondu.


Façon montre molle, à la Dali!

El Gladiateur

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #22 le: 21 juillet 2004, 20H 15mn 44s »
Moi j'adore cette becane. Je l'ai toujours trouvée superbe, en photo puis en vrai que ce soit en rouge ou en gris. Tout comme sa soeur carénée. Mais...de Grace...que MV agusta nous VIRE CES PLASTIQUES DE MERDES QUI FONT HONTE A LA MARQUE, AU MODELE ET A SON PROPRIO!!!!!!!!! :evil:  :evil:  :evil:
Si j'etais dans la position d'acheter un MV, je negocierais direct les equivalentes en carbones.

Hors ligne vortex

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 236
  • Furia Francese
mv agusta Brutale.
« Réponse #23 le: 30 septembre 2004, 17H 24mn 15s »
Journée faste bénie des dieux.... :D

J'ai essayé les 2 :

TNT et Brutale...l'une après l'autre...et la maintenant...je suis à 20 cm du sol, je lévite , et boudha n'est pas mon cousin... :arabe:

TNT: position de conduite un peu haute (je pars du S4 la hein...) YEMOTORI (sont très beau) me dis que c'est un compromis entre nerveux Bi cylindre  et  emphatique 4 pattes....ben en fait c'est mou comme un 4 pattes et court comme un Bi...pis je ne trouve pas ma place dessus, pas moyen de me coller à la bécane, j'ai les genous agressés par une nervure bizarre...bon pas convaincu, c'est une super bécane, qui tiens super la route, mais le moulin n'est pas dans mon esprit...(la clef est plus longue que mon majeur...une fois dans la poche d'un jean's si on s'assoie, c'est sodomie assurée)

Brutale: je bave rien que de dire le mot. autant la TNT semble longue et légère... un lévrier, autant la MV, est ramassée sans un poil de souplesse...un bull terrier...j'ai pas fini de mettre la jambe par dessus que la bécane m'avale, j'ai plus de genou, mais une excroissance mécanique au niveau des hanches. Je pose les mains et pareil, au bon endroit, les rétros me donnent à voir mes coudes, mais qui s'interesse au larve qu'on dépasse :D ? Et je me lance...mou? ben je ne trouve pas,  je serais plutôt du coté souple, évidemment vu du S4, ça fait rire, mais on sent bien qu'il y a de quoi faire....et cela ne vas pas tarder: un vélo, euh non une paire de jambe...vraiment merveilleux, et une fois la route dégagée Raaaaaaaahhhhhhhhhhh lovely....non seulement la tenue de route est magnétique, (je ne suis pas loin de mon histoire de SF) mais on s'aperçois  pourquoi les rétros sont si placé si étroit...une fois le bide soudé au réservoir, ils sont efficaces. Et le son ...je veux dire le râle....avec des pots d'origines....dieux existe: parceque j'ai rencontré l'amour de ma vie, et cette moto.

Bon en clair je suis amoureux de la brutale, et si je ne démissionne pas: 1 je vends mon S4 (bouhouhou), 2 je me fais adopter par une Brutale. (je pourrais peut être aussi faire agrandir le lit et dormir avec. :heart: )
hippocampelephantocamelos. à moëlle.

Hors ligne X@V

  • Desmo d'argent
  • ******
  • Messages: 9 565
  • J'ai passé l'age de ces conneries...
mv agusta Brutale.
« Réponse #24 le: 30 septembre 2004, 20H 48mn 28s »
8O  Abandonner son S4 pour un 4 pattes  8O

Pouah ! Tu me débectes, tiens !

 :lol:  :lol:  :lol:

C'est si bien que ça ?  :P

ITISAR

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #25 le: 01 octobre 2004, 11H 56mn 09s »
Citation de: vortex
Journée faste bénie des dieux.... :D

J'ai essayé les 2 :

TNT et Brutale...l'une après l'autre...et la maintenant...je suis à 20 cm du sol, je lévite , et boudha n'est pas mon cousin... :arabe:

TNT: position de conduite un peu haute (je pars du S4 la hein...) YEMOTORI (sont très beau) me dis que c'est un compromis entre nerveux Bi cylindre  et  emphatique 4 pattes....ben en fait c'est mou comme un 4 pattes et court comme un Bi...pis je ne trouve pas ma place dessus, pas moyen de me coller à la bécane, j'ai les genous agressés par une nervure bizarre...bon pas convaincu, c'est une super bécane, qui tiens super la route, mais le moulin n'est pas dans mon esprit...(la clef est plus longue que mon majeur...une fois dans la poche d'un jean's si on s'assoie, c'est sodomie assurée)

Brutale: je bave rien que de dire le mot. autant la TNT semble longue et légère... un lévrier, autant la MV, est ramassée sans un poil de souplesse...un bull terrier...j'ai pas fini de mettre la jambe par dessus que la bécane m'avale, j'ai plus de genou, mais une excroissance mécanique au niveau des hanches. Je pose les mains et pareil, au bon endroit, les rétros me donnent à voir mes coudes, mais qui s'interesse au larve qu'on dépasse :D ? Et je me lance...mou? ben je ne trouve pas,  je serais plutôt du coté souple, évidemment vu du S4, ça fait rire, mais on sent bien qu'il y a de quoi faire....et cela ne vas pas tarder: un vélo, euh non une paire de jambe...vraiment merveilleux, et une fois la route dégagée Raaaaaaaahhhhhhhhhhh lovely....non seulement la tenue de route est magnétique, (je ne suis pas loin de mon histoire de SF) mais on s'aperçois  pourquoi les rétros sont si placé si étroit...une fois le bide soudé au réservoir, ils sont efficaces. Et le son ...je veux dire le râle....avec des pots d'origines....dieux existe: parceque j'ai rencontré l'amour de ma vie, et cette moto.

Bon en clair je suis amoureux de la brutale, et si je ne démissionne pas: 1 je vends mon S4 (bouhouhou), 2 je me fais adopter par une Brutale. (je pourrais peut être aussi faire agrandir le lit et dormir avec. :heart: )


A 15000 euros le bout, là c'est pas du 4 pattes jap mais du RITAL pur suc !
Fourche Marzocchi 50 mm. On rigole plus là !

MV Agusta si c'est pas la Ferrari (c'est déjà pris  :D ) c'est la Lamborghini de la moto.
J'espère que Petronas, un des gros actionnaires, n'en fera pas une semi-asiatique.
 :D

Monstro Marco

  • Invité
mv agusta Brutale.
« Réponse #26 le: 01 octobre 2004, 12H 02mn 04s »
Salut Vortex.... on s'est croisé jeudi alors....

pendant que tu revenais de ton essai de la Brutale... je venais déposer mon mostro en réparation.......

Menteur... t'avais les pieds sur terre ..... et la langue aussi  :lol:   :lol:

Hors ligne vortex

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 236
  • Furia Francese
mv agusta Brutale.
« Réponse #27 le: 01 octobre 2004, 14H 25mn 43s »
arf pas vu pardon, j'ai suivi un SS en repartant , mais pas vu de mostro...les yeux grands ouverts et la banane au oreilles.

Désolé Marco. Salutations donc (ahh si ..tu étais un des 2 gars juste après moi? l'autre ramenais un guzzi Brevia, je crois)

Tiens juste pour, en partant lorsque je suis remonté sur le S4, je l'ai trouvé long, et le guidon bas, j'avais l'imression d'être sur un vieux café racer à brasselet....dingue non?

je ne dirais pas que le 750 agusta vaut mon 916 au coup de pied au cul radical, mais la poussé au dessus de 6000 tour est impressionnante et laisse penser quelle ne s'arrêteras pas de si tôt...en dessous c'est quand même plus facile  à vivre que le S4...ben ouais..je vieillis...
hippocampelephantocamelos. à moëlle.

Hors ligne Marmotte

  • Bicylindre en bronze
  • *****
  • Messages: 1 344
    • http://www.taraceracingteam.com
mv agusta Brutale.
« Réponse #28 le: 01 octobre 2004, 15H 05mn 12s »
Citation de: pilouface
la brutal j'ai ete déçu! y en avait une qui trianait devant le DS des champs un midi, ca fait plastique, c'est simple tous les caches sont en plastique, tout est en plastique sur cette meule  :cry:

j'suis d'accord ! et quand elle demarre...on dirait un moulin a café ! 8O

Hors ligne Marmotte

  • Bicylindre en bronze
  • *****
  • Messages: 1 344
    • http://www.taraceracingteam.com
mv agusta Brutale.
« Réponse #29 le: 01 octobre 2004, 15H 09mn 55s »
Citation de: vortex
Elle ressemble beaucoup à la S4R, mais elle me semble beaucoup moins féminine, plus massif.


et ben la je peux t'affirmer que c'est qu'une impression ! L'autre jour....y a meme pas 1 mois, je me suis garré a coté d'une fille qui avait une brutale rouge...son mec en 998 ceci dit !  :D

et ben...RIEN A VOIR !!! le S4R est plus gros contrairement a ce que l'on pourrais croire ! J'ai meme eu du mal a realiser qu'il y a un 750 la dedans !!! on dirais une 250 !!!...c'est petit !

et moi qui me plaint du peu de bruit que fait le S4R par rapport au autre ducat'...ben là, y a meme pas photo.......meme au ralenti on entendait pas la MV !!! un moulin a café j'vous dit !

bon ok, j'suis p'etre pas tout a fait objective...mais bon.,...puis les 1500 euro d'ecart son PAS DU TOUT justifié par rapport a l'equipement...loin de la  !!! C'est du carbone au moins sur la ducat' ! pas du plastok ! :D  :D