collapse

Connexion

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

* Rechercher


Auteur Sujet: Mérignac 12 08 12  (Lu 748 fois)

Hors ligne -Johann-

  • Bicylindre en Argent
  • *****
  • Messages: 2 185
  • AtokAdonf
Mérignac 12 08 12
« le: 13 août 2012, 09H 46mn 53s »
8h15. J’arrive aux abords du circuit, presque à la fraîche.
Content parce que « ils » prévoyaient de la pluie (vous avez remarqué, l’importance de l’orthographe, du « s » au pluriel qui permet de définir que ce n’est plus la croyance abstraite, à défaut de foi pour beaucoup, aidée d’un rituel qui sert de bourrage de crâne, à défaut de compréhension pour beaucoup, que ce n’est plus dont le « il » singulier qui définit le temps, mais le pluriel des météorologues qui l’annonce, et encore, souvent une pintade plus ou moins représentative, enfermée dans un tailleur boudinant ou une robe à fleurs, ovales d’être déformées par un arrière train de pottok, devant une carte dont la région intéressante est toujours, pour ma part, masquée par la grenouille à fleurs.

Bref, il pleut pas. « C’est déjà ça » comme dirait l’autre, dont les aréoles de la belle sœur n’ont d’égal que les tournesols de la robe de la présentatrice suce citée, oui je sais facile mais les citations ça fait toujours érudit.

Pas grand monde. C’est bien sympa, parce-que comme ça je vais pouvoir choisir la place qui me sied sur le pourtour du parking. Ben waip, faut dire qu’avec ma bécane et mon sac à dos, je prends énormément de place … Pas de remorque, bagnole, barnum, pas de chaise pliante, pas de glacière, encore moins de barbeuk, caisse à outils, bidons et autres signes distinctif du pistard social. Je suis venu seul, au mieux un pote passera mais n’a rien confirmé, donc au moins, je suis pas emmerdé par la foule, c’est le moins qu’on puisse dire.

Formalités administratives, passage au sonomètre. Pour ne pas risque de niquer les Conti (je parle de mes pots, j’ai le plus grand respect pour les travailleurs en usine) j’ai remonté les origines avec du tuyau Bricomachin autour pour faire racing, donc ça passera. Le type arrive avec son micro qu’on dirait une glace un peu ridicule, et me dit « tu montes à 5000 tours ». Huhuhu j’avoue celle-là je m’en délectais d’avance, quand je lui montre que « je ne saurai probablement pas avoir la précision escomptée » avec mon tréteau sans compte tours. Bon je suis un peu désolé de ne pas entendre le fameux « Rogeeeeeeer comment qu’on fait quand ya pas de compte touuuuuuuurs !!!!! », juste un « bon on va y aller à l’oreille » pour la forme, et roule.

Je me trouve un petit coin sympa, sous un arbre, pluie, soleil, clôture pas trop loin pour y pisser, pas trop près pour ne pas être le chiotte du coin.

Ce qui est bien quand t’es seul, c’est que tu as l’impression que tes sens sont en éveil, que tu perçois plein de choses auxquelles tu ne ferais pas attention si tu avais une vie sociale. L’odeur du vent, l’insecte qui passe, le soleil qui fait son apparition, tu es un privilégié.

Et rapidement, tu te fais chier.

Je fais le tour des deux trois barnums qui se montent, histoire de dire bonjour, et voyant un Mostro je vais faire mes politesses. Le type est plutôt sympa mais anxieux, première oblige. Dis donc, le type, pour une première, il est équipé comme un cador, combarde blanche rutilante, bottes plastoc toutes dures de partout avec des ficelles élastiques qui sortent comme les vrais qu’ont des chaussons dedans, avec des fermetures et des machins que tu sais pas comment ça marche tellement ça a l’air d’être entre la prothèse et la pompe de ski alpin, bref la totale. Chuis admiratif. Ses potes, pareil, super top organisation, barnum, béquilles d’atelier, barbeuk, table, chaises … merde les gars, j’me suis planté chuis au camping des Viviers et les types ont leur bécane à côté quoi ! Bonne approche, je demande si je peux me mettre à côté, parce-que finalement ça ira mieux que dans mon coin. Effort d’intégration sociale et de communication, notez ! (« waaaaaaa » de la foule, applaudissements, ricanements médisants. Je vous ai dit que je vous déteste ?)

Je demande dans quel niveau ils sont inscrits, débutants comme moi, ça tombe bien ! (bon sauf pour mon sac à dos – assistance technique – buvette – garde robe, yaura pas de « je garde le sac à ma copine qui fait pipi », je fourre le porte feuilles et le téléphone dans la combarde et du coup le téléphone fait une bosse semblant porter témoignage de ma joie de tourner ici).

Mais dis moi … pour un débutant, t’as une bécane de dinguo ! Un Hornet sorti des Cups, avec des gommards de l’apocalypse, tout ce qui va bien dessus … et ton pote qui te dis que t’as pas pris les couvertures chauffantes en terminant de sortir les dernières affaires… t’es sûr d’être un vrai débutant toi ? Oui, mais je connais pas le circuit. Bon.

Et là commence la technologie. Le truc qui pose son homme.

Quatre bécanes, et vas-y que ça te sort des mini caméras, avec des velcros qui sur l’arrière, qui sur le côté, des ordinateurs déballés sur la table, des câbles de partout, des téléphones qui font la taille de ma télé … pfioulala, là ya du pipole racing. Chuis impressionné. Wai ça doit être sympa, de se filmer. Bien que je trouve que ça fait un peu paluche, mais ça doit être mon côté gros con qui ressurgit, fait un effort, intéresses-toi, que j’me dis.

Allez hop ! Première session. S’parti. Je ressors dégoûté. Je roule comme une merde, j’y arrive pas, les trajos sont très moyennes (c’est mieux que « à chier », notez), je ressens un peu les bénéfices du stage de Nuques, mais tellement peu au regard de ce que j’y ai appris. Ça doit être parce-que c’est la première.

Je m’en vais m’enquérir du dépucelage ; le type est un peu découragé. Je me revois presque au même endroit l’année dernière prêt à rentrer à la maison, non pas que je manque de persévérance ou quoi, on n’est pas sur doctissimo, mais pour ma part, plus en quête de plaisir que de performances, les conseils qui m’ont été prodigués ce jour-là restent, parce qu’ils ont été les bons, par la bonne personne, (« tu n’es pas blonde à forte poitrine et pourtant, avec tes bouclettes et ta combarde râpée je t’apprécie beaucoup, si jamais tu me lis ») qui a su me comprendre m’atteindre et au bon moment, et j’ai l’outrecuidance de penser que si je lui répète ça pourrait lui être utile, ce qui semble être le cas, ses potes étant occupés à … brancher leur filasse sur les caméras, ordinateurs, etc. En oubliant un peu leur pote … quand la technologie, qui devrait être au service de l’humain, prend la pas sur l’humain lui-même …

J’ose pas demander d’aide pour me tirer les manches, elles restent collées par la sueur, je me mets à l’ombre et ça ira comme ça. Un peu de flotte et ça le fera.

Deuxième session. Merde, ya pas de raison, je suis les conseils de boucle d’or au cul râpé, qui restent là bien ancrés, je me détends et me contrains à ne prendre que du plaisir, au diable les performances. Ça a marché la première fois, ça et les conseils de Sergei ça devrait le faire … et ça le fait !!!! Nom de Zeus ! Quel panard ! ça frotte de partout, je soigne mes trajos, je prends du plaisir à décélérer, freine plus tard, utilise l’arrière et l’avant si besoin, trouve la bonne position (que sur la droite, la gauche touche pas encore, faut travailler ça mais Mérignac c’est pas l’idéal pour la gauche, pis à peine tu trouves la bonne position t’es à la corde), je sors super content de moi, j’ai même réussi à en doubler plein sans chercher et sans forcer, certains deux fois, parfois même trois mais là c’est de leur faute. J’ai même pris le luxe de me faire le Hornet de compète, content.

Arrivé au stand, la combarde blanche fatigue mais va mieux, tant mieux pour lui. Mais il dit qu’il préfère tout de même la route, et que la piste c’est sympa parce qu’il est avec ses potes, mais sans plus. Il me rappelle quelqu’un celui-ci … Pour ma part, heureusement que la deuxième session s’est mieux passée que la première, sinon je rentrais à la maison.

Et là … spectaculaire. Le pistard pur jus me sors un smartphone, et dis à qui veut l’entendre qu’il a pris quarante trois virgule douze degrés d’angle max, avec une vitesse moyenne de cent deux virgule quarante quatorze kilomètres heures, etc. et qu’il progresse.

J’hallucine.

Moi, j’ai juste pris du plaisir.

Combien ? Je sais pas.

Bref. Ils rebranchent leurs caméras sur le bouzins, le smart-truc (pour qui est intéressé, c’est diablo racing sous Android, si je me souviens bien) avec les courbes et les chiffres de partout, s’occupent toujours autant de leur pote qui s’enquiert de ses gommards de 4L, et moi je me masturbe l’encéphale de contentement.

Troisième session, je frotte de plus en plus, on voit plus la tête de Denise sur le plastoc, mais le souci c’est qu’on voit plus non plus de ferraille sur le silencieux ni de tuyau bricomerdier autour du serflex. Je double plein de monde, je prends un panard monstrueux tout en me disant qu’il faut se calmer parce qu’une petite odeur de gravier se profile … Pis j’ai faim.

Et quand j’ai faim, tel l’Obélix de base, je pense plus à rien d’autre. Ça tombe bien, fin de matinée. Maman a dû poser les ventrèches sur le barbecue, je les sens d’ici et avale ma salive.

Fin de session, pendant qu’ils déballent leur filasse je me penche pour choper le sac à dos, souhaite bon appétit et rentre à la maison.

Je suis super content de moi. Mais je perçois cette petite sonnette. Celle du « je sais pas pourquoi, mais je le sens ».

Arrivé à la maison, je béquille devant la porte du garage et trouve enfin quelqu’un pour me tirer sur les manches de la combarde. Je pose tout en vrac dans les chiottes, ça reprend à 14h20 j’ai le temps. Le casque est trempe, la sueur a traversé les gants, je suis crevé la nuit a pas été bonne.

Je me pose. Discute. Réfléchis. Regarde le ciel qui s’éclaircit, la température qui grimpe très sérieusement. Petit apéro. Les ventrèches sont cuites, je vais les arroser avec un Côte du Rhône, que ma femme elle commence à bien savoir choisir le vin. J’ai trouvé une légère éthylo-excuse pour ne pas y retourner. Pis à vrai dire j’me fais un peu chier tout seul.

C’est décidé, je vais rentrer la moto et tout le merdier au garage. Tous les signaux sont là, et j’ai envie de passer du temps avec mes femmes. Ce matin, je sais que j’ai bien fait.

J’ai pris du plaisir, MON plaisir, je suis content. Maintenant va falloir que je règle mon amorto si je veux pas trouer mon pot. Poil au dos.
"If you want to touch the sky, fuck a duck and try to fly".
Gomi.

Hors ligne brasletti

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 137
  • 996 2001 - (½) 900 SS 1994 - M900 1993
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #1 le: 13 août 2012, 11H 15mn 44s »
J'vais faire court :  :bowdown: :bowdown:

Biloo

  • Invité
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #2 le: 13 août 2012, 11H 18mn 42s »
Tout ce baratin pour pas dire en combien t'as tourné !  8O

 :?

Tapette !  :D   :lol: :lol: :lol:

Hors ligne the2ne

  • Desmodos
  • Desmo de bronze
  • ******
  • Messages: 4 167
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #3 le: 13 août 2012, 11H 58mn 40s »


Sacré spécimen Monsieur Johann

Hors ligne amael

  • DESMO D'OR
  • *******
  • Messages: 14 575
  • /!\ Bocage rider /!\
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #4 le: 13 août 2012, 13H 07mn 49s »
Bravo  :thumbsup:
600 MONSTER '99 / 300 GAS GAS '10
Jamais en panne, toujours emmerdé. :siffler:

Hors ligne DESMODRO91

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 664
  • 998 FE
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #5 le: 13 août 2012, 13H 17mn 39s »
Super, on a l'impression d'y être  :P
 

Hors ligne -Johann-

  • Bicylindre en Argent
  • *****
  • Messages: 2 185
  • AtokAdonf
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #6 le: 13 août 2012, 13H 19mn 08s »
Merci à vous tous  :oops: :bowdown:
"If you want to touch the sky, fuck a duck and try to fly".
Gomi.

Hors ligne jackccc2000

  • Bicylindre en Argent
  • *****
  • Messages: 2 067
    • http://www.ducati-sud-belgio.be/Accueil/
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #7 le: 13 août 2012, 14H 18mn 27s »
J'aime bien l'excuse à la noix pour pas y retourner  :wink:

On note quand même une faute de français ....  si si si... tu as dis "suce citée", on se demande bien à quoi tu pensais encore  :sm19:

Le bonheur est dans le Twin

Mes Albums Photos = ICI

ST3s - 1098 full et M796 pour madame

Hors ligne -Johann-

  • Bicylindre en Argent
  • *****
  • Messages: 2 185
  • AtokAdonf
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #8 le: 13 août 2012, 14H 23mn 01s »
C'est parce-que je faisais référence à la présentatrice qui, pour devenir grenouille télévisuelle, doit avoir un certain talent tellement les places sont chères  :)
"If you want to touch the sky, fuck a duck and try to fly".
Gomi.

Hors ligne DOUDE

  • DESMO D'OR
  • *******
  • Messages: 10 995
  • The amazing Mr Doude
    • Le Blog du Team
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #9 le: 13 août 2012, 16H 22mn 09s »
Ah mais c'est qu'avec toutes ces caméras, je parie un basculeur qu'on trouve des vidéos du Atok en action avant 8 jours!

Hors ligne bougri

  • Desmo de bronze
  • ******
  • Messages: 4 799
  • rastaman vibration is positive !
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #10 le: 13 août 2012, 16H 28mn 24s »
C'est parce qu'il l'a compris qu'il n'y est pas retourné l'aprem...  :D
Yamaha 125 RSDX '81   -   Suzuki 1100 GSX-R '89   -   Ducati 900SS '93   -   Suzuki 350 DR '94   -   Ducati 998 '02

Hors ligne -Johann-

  • Bicylindre en Argent
  • *****
  • Messages: 2 185
  • AtokAdonf
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #11 le: 13 août 2012, 16H 28mn 38s »
Putain mais t'as raison !  8O

EDIT *** juste du tout moisi qu'on voit rien.

C'est parce qu'il l'a compris qu'il n'y est pas retourné l'aprem...  :D


Compris quoi ?  :D
« Modifié: 13 août 2012, 16H 36mn 00s par -Johann- »
"If you want to touch the sky, fuck a duck and try to fly".
Gomi.

Hors ligne renobuell12s

  • Bicylindre en bronze
  • *****
  • Messages: 1 258
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #12 le: 13 août 2012, 18H 15mn 52s »
 ou en solo c'est pas marrant meme si tu trouve des mecs sympa, c'est pas les potes quoi !!
pareil pour moi hier, mais en mode manouche avec la moto sur la remorque, et a la haute saintonge, d'ailleurs j ai pourrit un monstro recent blanc,695 ou 1100 je sait pas , parmi tant d'autres, c'était pas un gars d'ici ?

Hors ligne coyoteproject

  • Desmo d'argent
  • ******
  • Messages: 9 173
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #13 le: 13 août 2012, 20H 07mn 06s »
T'as payé une journée pour ne pas revenir à la moitié?
Je comprends que tout seul c'est Pas moins marrant, mais suis sur que tu aurais pris du plaisir à nouveau.


VENDS ma 999S de piste     Vendue  :bye2:   Bienvenue Panigale V4!  :gunsmilie:

Hors ligne speedoo

  • Cylindre en Bronze
  • ****
  • Messages: 272
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #14 le: 13 août 2012, 20H 24mn 26s »
Tout simplement; chapeau !  :bowdown:

Chapeau pour ton talent de narrateur,
Chapeau pour ta matinée,
Chapeau pour avoir su profiter de ton loisir solitaire le matin et profiter de ta famille l'aprèm'

 :bowdown: :bowdown:
Echange tapis bagster pour 748, 916, 996 jaune contre le même en rouge

Hors ligne -Johann-

  • Bicylindre en Argent
  • *****
  • Messages: 2 185
  • AtokAdonf
Re : Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #15 le: 13 août 2012, 20H 48mn 38s »
Tout simplement; chapeau !  :bowdown:

Merci M'siou  :oops:

T'as payé une journée pour ne pas revenir à la moitié?

Tout à fait  :D

C'est pas que je m'en fous du pognon, c'est que je refuse qu'il commande mes actes. (et à 45 euros la journée ça ne me prive pas non plus d'un rein). Quand un film me fait chier au ciné, je sors avant, sauf voisine motivante, alors pourquoi pas là ?

Jusqu'ici, je finissais toujours mes assiettes sans avoir faim pour pas gâcher ... ben maintenant j'ai du bide et de sales habitudes.

Je me suis refusé à tourner sans plaisir, pour pas gâcher celui déjà acquis et risquer de casser et/ou de me faire mal (je n'aime pas la douleur et ai une peur bleue de l'infirmité) :wink:

Parce-que tourner, c'est aussi entre les sessions, et je me faisais chier.

Tout ce que je fais sans contrainte, sans obligation, sans nécessité, je fais tout mon possible pour que ce soit sous l'auspice du plaisir et du bonheur. Si ce n'est pas le cas, qu'il y a déséquilibre, désormais je m'abstiens.
« Modifié: 13 août 2012, 20H 51mn 42s par -Johann- »
"If you want to touch the sky, fuck a duck and try to fly".
Gomi.

Biloo

  • Invité
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #16 le: 13 août 2012, 22H 04mn 27s »
J'appelle ma mère de suite. J'aurais aimé être prévenu que j'avais un frère jumeau !  :ranting:

Hors ligne amael

  • DESMO D'OR
  • *******
  • Messages: 14 575
  • /!\ Bocage rider /!\
Re : Mérignac 12 08 12
« Réponse #17 le: 13 août 2012, 22H 09mn 55s »
La ressemblance est frappante  :D
600 MONSTER '99 / 300 GAS GAS '10
Jamais en panne, toujours emmerdé. :siffler: