collapse

Connexion

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

* Rechercher


Auteur Sujet: Une rencontre avec une cousine de Ducati: MV Agusta  (Lu 4478 fois)

Hors ligne Tbone67

  • Apprenti ducatiste
  • ***
  • Messages: 15
Une rencontre avec une cousine de Ducati: MV Agusta
« le: 29 août 2012, 23H 34mn 23s »
Fallait s'y attendre: après 6 ans sans moto et une location d'un Monster 796 récemment ont fait que le manque m'est violemment revenu en pleine face!
Je m'endors de plus en plus difficilement, ma tête est emplie de sons desmoniaques et je commence à ne plus parler que sous forme de bruitages du genre «BroOoArr» ou encore «Abroo Abrooooo»...
Non! Ça ne peut pas durer.
Non! Je ne peux pas me permettre pour le moment d'acheter une meule non plus.
Bon... Je connais bien un placebo qui pourrait calmer Mike Hailwood et Giacomo Agostini qui se tirent la bourre sous mon ciboulot: ça consiste à débarquer chez les concessionnaires et de quémander un essai.
Je réfléchis alors à la posologie, cinq motos seront nécessaires.
Je pose donc un RTT le mardi et je préviens Ducati Strasbourg de ma venue.

Le jour arrivé et étant en avance, je décidai de jeter un coup d'oeil chez le concessionnaire MV Agusta qui se trouve pas loin de celui de Ducati... Histoire de faire connaissance avec Mam'zelle Trepistoni Brutale.

(Pour ce soir je raconterai uniquement cette rencontre, les autres viendront quelques temps après.)

Miss Brutale affiche un joli tour de poitrine de 675 centimètres (cube), certes moins spectaculaire que celui de sa grande sœur qui exhibe fièrement ses 920 centimètres! Mais la cadette n'est pas en reste avec son postérieur dessiné par trois sculpturales canons contre les deux qui se rallongent un peu platement chez sa sœur.
La petiote à néanmoins quelques petites traces d'acné sous forme de câbles électriques qui pendouillent ci et là tandis que la grande affiche une peau parfaite.
Je demande au chaperon qui a la garde des deux filles s'il consent à me laisser emmener la plus jeune en promenade, ce qu'il accepte sans contrainte de temps!

Trepistoni m'accueille sur sa selle 100% sans rembourrage obtenu grâce à son régime à base de noyaux d'olives. Bon c'est un peu trop proche de l'anorexie à ce niveau je trouve...
Ce qui n'est pas le cas pour son visage expressif et varié, on peut y voir un compte-tours gradué à plus de 13000 tours, l'heure, le rapport engagé, le programme d'utilisation actif (elle a de la culture à ce niveau, non seulement elle connaît les classiques Normal, Sport, Rain mais permet aussi d'apprendre des variétés via son mode Custom!) et j'en oublie.

En gentleman, je lui laisse la parole: au ralenti une voix feule mais ne siffle pas comme une certaine Star nommée Street Triple, dans les intermédiaires ses vocalises sont graves et rondes avant de s'éclaircir puis monte crescendo d'un son tirant vers les aigus au fur et à mesure que le régime augmente.

Une chanteuse d'opéra doublée de talents de danseuse de ballet, virevoltant légèrement au rythme de courbes de la partition départementale que je lui ai donné avec néanmoins une petite tendance à balloter des bras lors des bonds... les ralentissements et arrêts sont quant à eux puissants et précis.

En regard de mes modestes qualités de chef d'orchestre, cette belle latine se hisse à un niveau largement supérieur à mes capacités, mais par la qualité de son éducation elle ne se montre guère hautaine: du caractère oui, caractérielle non.

En somme, j'ai sincèrement apprécié de connaître cette athlète un peu chipie mais pas brutale, contrairement à ce que son nom laisse penser!
Malheureusement je ne pourrai pas envisager une vie commune car d'une part je n'ai pas le terrain qui lui permettrait de s'exprimer pleinement, la faute aux propriétaires dudit terrain décidément incapables d'apprécier la beauté de ses élans véloces... Et d'autre part elle s'épanouira vraiment qu'avec un Maestro, ce que je ne suis pas.
« Modifié: 30 août 2012, 23H 34mn 12s par Tbone67 »

Hors ligne DESMO35

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 804
  • Ma Sport Classic 1000 , que du bonheur!!!!!
Re : Une rencontre avec une cousine de Ducati: MV Agusta
« Réponse #1 le: 30 août 2012, 00H 10mn 03s »
Sympa ta narration de cet essai :D
Il faut que je me lance aussi pour aller l'essayer :thumbsup: :D

    Après ma 620 (ma première), ma S4 adorée mais trop coûteuse  :ranting: ma S2R 1000 et ma une belle 1100 S tricolore :dribble: Me voici avec un Sport Classic 1000 Monoposto et un Scrambler Classic pour ma chérie

SaM695

  • Invité
Re : Une rencontre avec une cousine de Ducati: MV Agusta
« Réponse #2 le: 30 août 2012, 00H 29mn 30s »
 :clapping:
Toujours aussi délicieux : les images, le style, la forme, le ton...  :bowdown:

Hors ligne DarkBartounet

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 602
  • Ne me facilitez pas le transit intestinal
Re : Une rencontre avec une cousine de Ducati: MV Agusta
« Réponse #3 le: 30 août 2012, 09H 25mn 09s »
Il récidive  :bowdown:

Hors ligne DESMODRO91

  • Bicylindre en Or
  • *****
  • Messages: 3 662
  • 998 FE
Re : Une rencontre avec une cousine de Ducati: MV Agusta
« Réponse #4 le: 30 août 2012, 10H 34mn 05s »
 :cheers: