collapse

Connexion

 
 
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.
Avez-vous perdu votre e-mail d'activation ?

* Rechercher


Auteur Sujet: AG du sportwin  (Lu 4182 fois)

Hors ligne Manu54

  • Apprenti ducatiste
  • ***
  • Messages: 74
AG du sportwin
« le: 14 décembre 2013, 12H 30mn 20s »
Ola, voici un CR en apéro avant les hostilités de 2014  8)

Une fois la date connue, les girondingues décident de se rendre dans le loiret pour retrouver une troupe d’irréductibles afin de fêter dignement la fin d’une saison 2013 riche en événements et celle de  2014.
Nous prenons ma charriotte et nous sommes 5 : un autre Manu (Monsieur RPM en personne), un certain Loïc (aimant voir des combats de filles dans la boue), un moustachu (PL pour les intimes), ma douce et votre compteur. Je vous passe toutes les anecdotes du trajet, une page ne suffirait pas.
Après un long trajet, nous apercevons un panneau nous indiquant le gîte au nom évocateur : l’auberge du tranchoir à Nevoy. Pour des personnes du Sud-Ouest, nous sommes au nord du nord de la Garonne. L’inquiétude se lit sur leurs visages. Pour ma part étant originaire de l’est, nous sommes tout simplement en dessous de paris.
Cette auberge est composée de dépendances reconverties en chambre d’hôtes et de la ferme en elle-même qui se sera le théâtre des hostilités.
Nous retrouvons tous les sportwinniens et sportwinnennes : que d’émotions.
PL me demande à un moment avant de rentrer dans le vif du sujet : c’est quoi une AG. Je tente une explication. L’assemblée générale d’une association permet aux membres de faire un bilan financier et moral 2013 puis de nous informer des réjouissances 2014. Il se frotte sa moustache et paraît satisfait de mon explication.

L’assemblée Générale :
Thierry (costumé comme il se doit c’est notre président) accompagné de sa dulcinée Sandra ( sécrétaire émerite ) déroule les slids de la saison 2013. Les temps forts en quelques mots sont : la célébration des vainqueurs de chaque catégorie : Amoury Cantel pour les plus de 850cm3 avec un proto Ducati  ayant une partie cyle de 848 et un moteur 1100 hypermot  et Didier Kerbat en moins de 850cm3 avec une Kawasaki ER6, la remise des coupes pour le moins originales, les interviews d’une partie des pilotes…
Puis Thierry présente la saison 2014 : un  calendrier exceptionnel avec 6 dates sur des circuits dignes de ce nom comme Nogaro, Le Vigeant, Magny-cours…(et une date sur un circuit hors de France merci au proclassic) ; la création de 2 commissions ( une technique et une autre de la communication) et les questions diverses comme l’évolution des catégories en matière de cylindrée ou la reproduction des batraciens au abord d’un circuit (merci PL) et le renouvellement du bureau par le vote des adhérents.
Après le dépouillement de l’urne, nous connaissons la composition du nouveau bureau : Thierry Duc (président toujours en costume), Sandra (sécrétaire et trésorière), Didier (responsable de la com cela lui va si bien ) et Thierry (le policier le plus technique de France)
 
La soirée :
Par tradition, l’organisation de la soirée est laissée aux 2 vainqueurs 2013.Tous les ingrédients étaient réunies : une substance gazéifiée avec une robe dorée oh combien appréciée par les convives appelée fut un temps cervoise, un repas rythmé par une serveuse au caractère bien trempé ( nous sentions une certaine admiration de la part de notre policier le plus technique de France) accompagné de différents breuvages comme une certaine cristalline…
Après avoir ingéré toutes ces bonnes choses qui font partie des valeurs sportwinniennes, un bal musette se mit en place. Beaucoup guinchèrent jusqu’au bout de la nuit.
Quelle soirée qui représente les valeurs du sportwin : convivialité, amitié et respect.
Une petite anecdote pour conclure : notre ami PL fut ramené par mes soins à sa chambré qu’il partageait avec Gringo one et Manu. Il s’installa confortablement et commença à attaquer un stère de bois quand arriva un certain Régis. Il s’installa tranquillement dans un des lits disponibles. PL continua son œuvre quand arriva Loîc et Manu. Oh surprise, Régis avait pris possession du lit de Gringo one. Après une négociation de haut vol, ce dernier reprit sa quête d’un lit douillet.
Nous nous sommes tous retrouvés le lendemain matin autour d’un petit déjeuner avant de reprendre la route. Que dire du retour, un conducteur solitaire ayant pour mission de ramener quatre girondingues enivrés par les charmes du nord fut sans encombre.

En conclusion, l’année 2014 s’annonce passionnante….