Compétition > Pistards

Le guide rouge des circuits.

<< < (2/32) > >>

BenoiX:
Allez, honneur à la ville lumière, capitale et centre du monde, et au circuit le plus fréquenté de France par les motards :

Circuit Carole



Site web : www.circuit-carole.com

Localisation
Circuit Carole
Rue Départementale 40 
93290 TREMBLAY EN FRANCE
Tel : 01 48 63 73 54 / Fax : 01 49 89 02 57
mail:info@circuit-carole.com

Accès
Circuit situé en bordure des pistes de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, sur la commune de Tremblay en France.
Accès très facile par la route, puisque le circuit se trouve au croisement de l'A1 et de la francilienne A104.
L'accès est entièrement fléché depuis la sortie N°1 de la A104, très facile à trouver.

Côté pratique
Pour les courses de bouffe ou d'essence, il y a un grand centre commercial juste à côté du circuit, accessible depuis le grand carrefour qui se trouve juste avant d'arriver au circuit

Installations
Carole étant un circuit officiellement "provisoire", les installations n'ont jamais été construites en dur. De fait, et bien que ce soit le circuit moto le plus fréquenté de France, les installations sont indigentes.
Les sanitaires ne sont pas du tout au niveau, le paddock n'est pas bien grand, les stands... n'existent pas, c'est juste une étendue de graviers non couverte (super pour la mécanique...).
Electricité disponible sur le paddock par prises type camping standard.

Y rouler
Carole est probablement le circuit où il est le plus facile de rouler, c'est véritablement le repaire de tous les motards franciliens intéressés par la piste.
Accès libre et gratuit les vendredi, samedi et dimanche après-midis.
Accès libre et payant (mais peu onéreux) les après-midis des autres jours.
Tout ceci hors événements spéciaux tels que week-ends de course, bien entendu.
Le calendrier complet est disponible en ligne sur le site web, et est parfaitement maintenu à jour.

Données techniques
Longueur de la piste 2,055 km
Largeur de la piste 9m
Capacité 30 motos (vitesse) / 40 motos (endurance)

Chronos référence
Record du tour                        1'00'751
Laurent Frémy - Suzuki 1000 GSXR Superproduction en Mai 2005
Superbike                                1'03
Protwin / Top-Twin tête           1'04 - 1'05
Milieu de peloton                     1'07 - 1'08
Pistard moyen                         1'13
Bleu-bite                                  1'18

Seuils pour Alfano
3

Tour de circuit
Carole est un circuit relativement court, puisque le tour s'effectue en à peine plus d'une minute.

Néanmoins, le circuit est très technique et reste intéressant. Toutefois les enchaînements sont assez spécifiques, une très bonne connaissance de Carole ne garantit pas qu'on roulera vite sur d'autres circuits.

Circuit extrêmement sollicitant pour les freins, de très nombreux incidents voire accidents sont à déplorer suite à des pertes de freinage dûes à un échauffement excessif.

Le grip est vraiment pas terrible à Carole, notamment à cause des dégazages des avions qui lâchent du kérozène juste au-dessus de la piste avant d'aterrir à Roissy. Déjà sur le sec c'est pas terrible, alors sur le mouillé... savonnette !

Les données suivantes correspondent à mon propre pilotage, et ne sont pas à prendre comme des vérités universelles.
Chronos de 1'08 sur 749, démultiplication idéale sur cette moto 14x42 voire 43

Le circuit comprend officiellement 8 virages, chacun portant un nom dont la première lettre correspond au numéro de virage (A pour le virage 1, B pour le 2ème, etc jusqu'à H).

Le tour débute par la dernière des trois lignes droites, qui est aussi la plus courte des trois. On a monté 2 rapports, pour attaquer le freinage en 4.

Le premier virage s'appelle Alpha, c'est un gauche. Freinage en ligne au cours duquel on va descendre en 2, rapport qui pourra être conservé dans toute la partie technique jusqu'à l'entrée de la parabolique. Ces indications sont valables pour un 749, qui a besoin d'être cravaché dans les tours. Avec plus de couple, on fait la partie technique en 3, ou en alternant 2 et 3.

Il y a un grand dégagement en face en goudron, qui autorise les excès d'optimisme sur ce premier freinage. On freine à la deuxième quille, ou un peu après.

Alpha se prend sur une trajectoire classique exter - inter - exter, avec un point de corde assez tard pour privilégier la sortie. On rentre donc tard et assez large, pour refermer la traj au point de corde ce qui amène naturellement en ligne pour le petit bout droit qui suit.

Après Alpha, un petit bout droit suivi par un petit gauche qui attaque la descente, c'est Béta.
Le bout doit entre Alpha et Béta est très court, l'idée est alors de ne pas vraiment redresser entre les deux. Ce qu'on peut faire, c'est garder le genou par terre à la sortie de Alpha, relever légèrement la moto dans le petit bout droit en gardant le genou par terre, puis re-coucher la moto pour Béta. Ca permet d'avoir une trajectoire coulée, et pas cassée.

Béta ne paie pas de mine, mais il faut quand même faire l'effort de bien prendre la corde, autrement on va se retrouver projeté directement sur le vibreur intérieur du mini-droite qui suit, avant l'entrée dans le Pif-Paf. Impératif de le passer avec le genou au-dessus du vibreur pour avoir une traj potable.

Depuis la sortie d'Alpha, c'est gaz en grand jusqu'au freinage d'entrée dans le Pif-Paf. Gros coeur indispensable pour pas couper dans Béta. :heart: Du fait de la descente, les motos délestent joyeusement de l'avant, les gros cubes lèvent, les autres ont juste la direction qui s'allège.
Attention justement, cette zone est un peu bosselée, on peut se retrouver en guidonnage si on tient les guidons trop fort. Faut les laisser vivre, et tout se passe bien.

Sortie du mini-droite qui suit Béta, on attaque le Pif-Paf.
On se place 3/4 de piste à gauche pour entrer dans le Pif. Freinage très court mais incisif, pour bien planter l'avant et basculer la moto très très vite. Une bonne entrée dans le pif se fait avec une vitesse de balancement très rapide, pour être tout de suite sur l'angle maxi qu'on gardera assez longtemps dans tout le pif.

L'idéal est même de faire ce freinage pendant la mise sur l'angle, pour encore augmenter la vivacité du train avant. On se retrouve à freiner très fort sur l'angle quasi maxi, beaucoup de chutes de l'avant bien sûr à cet endroit.  :D

La traj dans le pif, est de rejoindre la corde tard, ou de la longer tout du long, l'important étant d'arriver bien placé au niveau du point de déclenchement du paf.
Le point de déclenchement se trouve tout à droite, au ras du vibreur, juste avant la fin du vibreur. Le point de corde du pif est donc extrêmement tard, on rejoint la corde alors que le virage est déjà fini en fait, tout ça pour négocier le paf au mieux.

Le paf est peut-être l'endroit le plus difficile de ce circuit, on peut faire une très grosse différence si on le passe bien. Si on arrive à le passer coulé et sur l'élan, on gagne facile une seconde pleine.
On ne freine surtout pas, il passe très bien sur l'élan du pif. On sera en fait rentré assez fort dans le pif, et le frein moteur tout au long du pif permet de ralentir assez pour se retrouver juste à la bonne vitesse pour attaquer le paf.

Le paf est un gauche en dévers négatif, attention aux pertes d'adhérence. En plus si on sort là, on se retrouve parfois dans la mare aux canards, y'a un paquet de motos qui ont dû être sorties de l'eau.  :D

Le paf est un double gauche, mais il faut le prendre en une seule fois. Pour ça, il faut impérativement se concentrer sur le deuxième gauche dès l'entrée du premier, en oubliant complètement le premier. Il n'y a aucun besoin de prendre la corde du premier, la bonne traj passe 1/3 de piste inter au niveau du premier gauche. L'important est d'être bien coulé et de ressortir bien à gauche pour pouvoir redresser le plus vite possible à la sortie.

Pourquoi redresser ? Ben pour mettre du gros GAZ, pardi !
Dès qu'on sort du gauche, c'est gaz en grand avant l'entrée dans la parabolique. Pas besoin d'aller chercher l'entrée trop à l'extérieur, on reste 3/4 de piste. Le problème, c'est que pour rejoindre l'exter, il faudrait prolonger le gauche trop longtemps, ce qui empêche d'accélérer. Et on perd du temps au final. Mieux vaut entrer dans la parabole un peu moins exter, mais en ayant pu accélérer plus fort.

Freinage très court mais intense, pareil que dans le pif. On freine surtout pour avoir un avant très vif, pour balancer la moto le plus rapidement possible, plus que pour vraiment ralentir.
Balancement violent donc, et on cherche tout de suite la corde inter.
La traj idéale, c'est de longer le vibreur intérieur sur toute sa longueur, le genou au-dessus du vibreur.

Après la fin du vibreur, on remet les gaz progressivement, en commençant à relever la machine. On va écarter de plus en plus, l'essentiel étant d'avoir déjà la ligne droite en ligne de mire pour bien se placer. Dès l'entrée, on se place pour la sortie, il faut avoir un regard très lointain.

Plus on pourra mettre gaz tôt, plus on gagnera sur la ligne droite. Il est donc primordial de relever le plus tôt possible, pour mettre le plus de gaz possible. beaucoup de high-sides, à cet endroit, du coup.  :D

On passe la 3 plein angle (rapports inversés obligatoires), puis la 4 mi-angle, avant d'être complètement redressé. On passera la 5 dans la ligne droite.

On se prépare pour le deuxième gros freinage du tour, ou plutôt le premier des trois qui vont s'enchaîner, puisqu'on a très peu utilisé les freins dans la partie technique.

On se place à gauche pour le freinage de Golf, le point de freinage est entre la première et la deuxième quille. Golf est un virage classique, qui se prend avec une corde "naturelle", milieu de virage.
Ce virage se prend en 2, on aura donc tombé 3 rapports au freinage.
A la sortie, on trouve une bande de bitume additionnelle à l'extérieur de la ligne blanche. Il faut l'utiliser, pour passer Golf avec la vitesse de passage la plus élevée possible. Pas de problème d'adhérence en franchissant la ligne blanche, sauf sur la pluie bien sûr.

Sortie pour attaquer la seconde ligne droite, on monte jusqu'en 5 avant d'attaquer le freinage de Hôtel.
Virage qui se prend en 2, on tombe donc trois rapports. Le point de freinage est la deuxième quille.

On rentre dans Hôtel assez large, sachant que la corde se prend très très tard, et même encore un peu plus tard que ça.  :D
Pour faire simple, on ne la prend jamais assez tard, cette corde.  :D
La raison est qu'à la sortie, l'extérieur se referme, et on a vite fait de se retrouver sur les vibreurs. Ca passe certes, mais c'est assez acrobatique en général.
Les gaz se remettent le plus tôt possible, pour bien attaquer la courte ligne droite des stands. Les gros cubes lèvent joyeusement de l'avant en sortie de Golf, au grand bonheur des spectateurs qui sont toujours nombreux à cet endroit.

... et c'est la fin du tour, on repasse sous la passerelle Dunlop et c'est reparti pour une nouvelle boucle.  :wink:

Si le format vous va, je suggère aux suivants de poursuivre avec les autres circuits pour compléter le guide rouge.
:cheers:

pimouss:
Je n'en attendais pas tant, super compte rendu  :cheers:
Qu'est ce que vous pensez de rajouter quelques chronos references, comme le record absolu (en moto evidemment) plus quelques uns dans diverses categories histoire de se situer entre mega-grosse-brele-qui-roule-comme-une-limace et traine-la-teub-standard :cry:

Il faudrait peut etre aussi donner une note finale sur 20 ou avec des etoiles (ou guidons), basee sur des sous evaluations specifiques.

Par exemple:
-Acces, logements, conditions meteos regionales et interets touristiques autour (pour les accompagnantes :wink:): 2/2
-Equipements annexes (stands, parking, toilettes, boxs, acces restos/essence, electricite): 2/2
-Etat general, revetement: 3/3
-Technicite, trace, longueur, vitesse moyenne: 8/8
-Securite:2/2
-Prix pratiques: 2/2
-Bonus coup de coeur et notoriete du circuit: 2/2

pimouss:
Mais que je suis  :ranting: j'ai un total de 21 :lol:

féfé:
Putain, c'est beau ca. Je prends note pour la prochaine fois. Ho oui, je prends bonne note. :P

 :cheers:

pimouss:
****

ces gens ne souhaitent pas être mentionnés sur notre forum, je suis obligée de supprimer ce lien

edit Ptite Ducat

Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

[*] Page précédente

Utiliser la version classique